Un milliardaire,Coco Chanel,Winston Churchill ,Charlie Chaplin a Saint-Saens

Hugh Richard Arthur Grosvenor, appelé familièrement Bendor

_Excelsior le 24/11/29

L’Intransigeant le 13/01/1927

 

le duc à la chasse dans le sang depuis 800 ans

le duc à la chasse dans le sang depuis 800 ans.Lorsque Guillaume le conquérant se lança à la conquête de l’Angleterre avec l’un de ses petits-neveux le baron Hugues, il avait l’instinct si féroce qu’il reçut de ses compagnons le sobriquet flatteur d’Hugues le Loup, ces bâtards étaient innombrables ces fils aussi on désigna l’aîné d’un surnom à sa mesure  » le gros veneur » au fil du temps le patronyme de 20 Grosvenor.

 

Hugh Richard Arthur Grosvenor et Coco Chanel

 

Extrait de  » l’irrégulière » la biographe de Coco Chanel qui fut la maîtresse du duc de 1924 à 1930, Edmonde Charles Roux nous décrit parfaitement l’amour du duc pour la Normandie

Lorsqu’à bord de son yacht le deuxième duc de Westminster passait d’une rive à l’autre de la Manche, et qui sait combien de fois il fit ce voyage au cours de sa vie, que faisait-il que ses ancêtres n’avaient pas fait ? Il s’était entassé au fond de leur barque, et une fois parvenue sur l’autre rive, étendard au vent ils avaient fait de leurs chevaux de labour d’abord des chevaux de guerre puis des chevaux de chasse. Transportant ces lads et ses chiens le deuxième duc de Westminster n’agissait pas autrement et la première guerre mondiale ne lui parut., Du moins dans ses premiers mois une raison suffisante pour renoncer à aller courir le cerf sur ses terres de Normandie. Leduc aimait beaucoup la France est beaucoup son château de Saint-Saëns, pourtant fort laid il n’allait pas se priver de chasse pour une méchant histoire de frontière à laquelle il ne pouvait rien.

Le Château de la Duchesse d’Almazan

 

 

Le château de Saint-Saëns

Edmonde Charles Roux à des propos assez durs envers le château qu’elle trouve fort laid.
Monsieur André le jeune qui a tant œuvré pour nous transmettre l’histoire du passé de Saint-Saëns le décrit comme

Simple demeure que relève très avantageusement des pelouses, la pièce d’eau les beaux arbres et les bosquets formant ainsi un parc admirable œuvre d’un homme habile le baron d’Haussez

extrait du programme du concert des 4 et 5 juillet 1931

 

Le duc était très riche

« Bend’or » le surnom du duc était tellement riche qu’il ne connaissait pas le montant de sa fortune.
Son train de vie était hors normes, dans sa somptueuse résidence anglaise Eaton Hall on ne compte pas moins d’une quarantaine de domestiques à son service, lors de ses réceptions avec ses nombreux amis qui gravitaient autour de lui il ne fallait pas moins de 16 plats différents à table pour leur offrir une grande variété de choix.
Bien sûr on ne représentait jamais une seconde fois le même plat à table.
En plein hiver il faisait revenir à prix d’or des fraises mûries dans ses forceries anglaise ou poussée aussi Clémentines et melon ! Retour
le personnage avait le goût du paraître

 

De illustres invités

D’après Edmonde Charles Roux, le château d’Eaton Hall abritais en permanence une soixantaine d’intimes, parmi lesquels ont trouvais Winston Churchill qui était le voisin de Coco Chanel à Roquebrune, ce n’est pas la peine de préciser comment Le duc fit la connaissance de son amie.
Tout comme sa luxueuse demeure anglaise le château de Saint-Saëns vit passer de nombreuses personnalités telles que Winston Churchill, Coco Chanel accompagné de ces femmes de chambre, Charlie Chaplin et bien d’autres.

Excelsior le01/02/1927

Excelsior le 14/01/1928

Le Journal le 25/03/1931

Mais il en est une pourtant très attendue qui ne vint pas, toute la presse nationale en faisait les gros titres , annonçant le futur mariage du duc de Windsor au château de Saint-Saëns qui s’est finalement déroulé à Candé dans un bourg de Touraine avec toutefois une petite note de Saint-Saëns mais cette fois-ci avec la musique du célèbre compositeur qui fut joué dans la chapelle à l’entrée des mariés par le maître Marcel Dupré.

La Dépêche le 04/04/1937

 La France de Bordeaux et du Sud Ouest le 04/04/1937

Le Petit Courrier le 04/04/1937

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.