Saint-Saëns Inauguration de la rue Paul-Lesueur le 16 septembre 1945

Né le 16 mars 1925 à Dieppe (Seine-Inférieure, Maritime), fusillé le 29 août 1944 à Esclavelles (Seine-Inférieure, Maritime) ; Postier à Saint-Saëns ; FFI, FTPF.
Paul Lesueur habitait à Saint-Saëns, localité du Pays de Bray proche du village d’Esclavelles.
Il était l’un des quatre FTP exécutés sommairement le jour de leur arrestation par les Allemands en repli le 29 août 1944 à Esclavelles (Seine-Inférieure, Maritime), arrondissement de Dieppe, canton de Neufchâtel-en-Bray.
Lieux d’exécutions et de mémoire Esclavelles

 

Saint-Saëns Inauguration de la rue Paul-Lesueur

L’inauguration de la rue Paul-Lesueur, franc-tireur et partisan français du groupe d’Aumale, fusillé en mission par les Allemands, le 29-8-44,Esclavelle.
A eu lieu le 16 septembre 1945, devant une assistance que nous aurions voulu en cette circonstance voir plus nombreuse.
Quelques allocutions furent prononcées par MM. Chopin, ex-chef de groupe de Paul Lesueur, Nicolle au nom du Parti Communiste; Besson, délégué des amis des francs-tireurs et Steeg, maire de Saint-Saëns. M. Gaonach représentait l’Association des déportée et parents de fusillés de la Seine-Inférieure. Des citations à titre posthume furent remises aux Parents par le lieutenant Leflanchec.
L’après-midi, un meeting couronna cette journée commémorative où tour a tour MM. Chopin, Nicolle, Besson et Gaonach retracèrent la vie de ce jeune héros qui avait accepté avec abnégation de combattre ouvertement les assassins d’Oradour, de Buchenwald et autres camps de la mort lente. Paul Lesueur fut un exemple de courage. Postier. il assura le pénible service du courrier entre Buchy et Saint-Saëns sous la mitraille et les bombardements, poussant par tous les temps sa lourde remorque où plus de 250 kilos de colis étaient le plus souvent chargés. Hommage à ce valeureux Français qui fut un exemple de courage dans son service comme dans le combat et auquel on ne peut reprocher comme à ceux qui ont sali sa mémoire d’avoir attendu au lendemain de la libération pour se déclarer résistant
Des témoignages de sympathie furent adressés par le Receveur des Postes de Neufchâtel pour honorer la mémoire Je celui qui fut un fidèle serviteur et défenseur de notre pays.
Nous regrettons que te Receveur des Postes de Saint-Saëns n’ait pas cru devoir envoyer une délégation officielle de postier à l’occasion de cette commémoration !!!

Un oubli serait impardonnable ou alors que conclure ?
Après avoir remercié la nouvelle municipalité d’avoir pris l’Initiative d’honorer ses martyrs,les assistants se retirèrent au chant de la Marseillaise

L’avenir Normand du 20 septembre 1945

 

 

Les fusillés de la côte des Hayons

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.