L’Harmonie Municipale de Blangy / Bouttencourt

En 1978, l’Harmonie de Blangy-Bouttencourt fêtait ses cent ans d’existence. M. Maurice Douville, président d’honneur de l’Harmonie avait retracé son historique. Je vous commente son récit avec des cartes postales datant de 1907 à 1913.

Vers 1874-1875, Madame Raoul Sairaison, née Adricnnc Delorièrc, limonadière, exploitait à l’angle de l’ancienne salle des fêtes et de la rue de l’Hôtel de Ville, un café-restaurant qui fut, en dernier lieu et jusqu’aux bombardements de 1940, exploité par M. et Mme Bulot.

Or l’époux de Madame Sairaison, originaire de Valenciennes, peintre en bâtiment, mais aussi musicien, eut l’idée — on connaît le goût des gens du Nord pour la musique avec la participation de son frère Eugène et deux amis, musiciens comme eux, de former un petit orchestre, dans le but d’animer chaque dimanche, un peu avant midi, dans l’établissement exploité par son épouse, un apéritif-concert qui connut rapidement le succès. Quelques mordus de la musique ne tardèrent pas à s’agglutiner à cet orchestre. Les amateurs furent bientôt si nombreux que, sur leurs instances et sous la direction de M. Raoul Sairaison, se forme, sans aucune aide financière, sans statut et sans autorisation, un ensemble musical de vingt trois exécutants qui, en diverses occasions, donna même des concerts publics.

La société musicale blangeoise était née !.. et bientôt officialisée.
En effet, l’an mil huit cent soixante dix huit, le 23 février, à 20 h 30, le Conseil Municipal, réuni en séance extraordinaire, en l’Hôtel de Ville, sous la présidence de M. Levasseur, maire, a décidé, à l’unanimité, de prendre un arrêté autorisant la formation d’une société musicale à Blangy-sur-Breslc ; le lendemain, 24 février, un dimanche, à une heure de relevé (13 h.), sur invitation de M. le Maire et sous sa présidence, le Conseil était à nouveau réuni, salle de l’Hôtel de Ville dans le but d’organiser la société musicale. 80 personnes étaient présentes, 23 musiciens inscrits et 57 membres honoraires (cotisation : dix francs par an) et un bureau fut formé :

Président : M. Louis Sannier, conseiller municipal ; vice-président : M. Henri Guérard, maire-adjoint ; secrétaire : M. Amand Beaufils ; trésorier : M. Dauzelle ; directeur de la musique : M. Raoul Sairaison ; sous-directeur : M. Eugène Sairaison, ces deux derniers à l’origine de la naissance de la société ; membres du bureau : MM. Eugène Heurtevent, Richebraque, Dabonneville, Bachelier et Paucelier.

Notons que l’afflux de 23 exécutants dès sa création semble s’expliquer, d une part, par le fait des nombreuses industries (dont la plupart disparues au fil des ans) existaient à Blangy et environs immédiats : scieries, huileries, tanneries, briqueterie, verreries, draperies, d’une part, et, surtout, par l’émulation née de l’existence, depuis quelques années, d’une société de musique aux environs.

 

De mémoire d’hommes, la société a participé, entre 1900 et 1930, aux concours et festivals :

1910 à 1913 : LE CHESNAY, PARIS, GOURNAY, FORGES-LES-EAUX et BLANGY que je me permets d’ajouter en 1908.

En 1911, à Saint-Lô, au concours, classée 1re division, 1re section,
c’est la consécration de la société, sous la direction de M. Eugène DAVIETTE, ancien chef de pupitre des cornets à piston, au 5e Régiment de Ligne, en 1885-1889 et avec le grand animateur et bienfaiteur que fut M. Camille DARRAS et du président M. Georges TESTU.

1914-1918 : Hélas ! c’est la guerre où trois des nôtres ne reviendront pas : Ozias DENIZOT, Emile KRAEUTLEIN et Victor GROSSIER.

1919 : C’est la reconstitution avec la moitié des effectifs, plus 15 jeunes formés pendant la guerre par MM. Eugène DAVIETTE et Hippolyte PARIS.

1921 : Inauguration du Monuments aux Morts de Blangy ; les années suivantes : FOUCARMONT, NEUVILLE-AUX-BOIS, etc…

1922 : Concours de BEAUVAIS, classée en 2° division, 2° section.

1925 : Concours de GOURNAY, classée en 2e division, 2e section.

1926 : Concours de FORGES-LES-EAUX, classée en 21′ division, 2° section.

1929 : Concours de JUVISY-SUR-ORGE, classée en 2° division, 2° section.

1930 : Concours de ROMAINVILLE, classée en 2e division, 2e section.

1928 : GRANDE FÊTE CHAMPÊTRE et meeting d’aviation, sous la présidence de Monsieur le Sous-Préfet.

1929 : Démission de M. Georges Testu, président, pour raison de santé.

Le 19 octobre, assemblée générale extraordinaire et élection d’un nouveau bureau et d’un nouveau président, M. Louis PARMENTIER qui, en 1935, sera à nouveau réélu.

En 1939 : c’est la guerre ! L’harmonie interrompt ses activités pour cause de mobilisation.

1940 : c’est la débâcle ! Les 6, 7 et 8 juin, notre ville est touchée par les bombardements et est détruite à 70 %. La salle des répétitions n’est pas épargnée et tous les instruments, mobilier et archives sont anéantis.

1945 : Reprise d’activité faisant suite à une assemblée générale du 7 juin. 27 membres présents décident une autre assemblée pour le 14 juin, avec formation d’un bureau dont le président élu est M. René BEUZELIN.

M. le Président informe l’assemblée que le Conseil Municipal, le Comité local de Libération Nationale proposent d’organiser une fête champêtre dont le profit servira à l’achat d’instruments.

Cette fête est organisée avec la participation des sociétés locales
le « Cercle Récréatif Blangeois », la S.H.P.B.B., l’Orchestre Symphonique et le « Rallye Blangeois ». Elle aura lieu le dimanche 8 juillet 1945.

Le 14 juillet 1945, premier concert et premier défilé.

1946 : La musique participe au concours de DIEPPE ; elle est classée en 2e division. 2e section.

En 1946 : Elle devient MUSIQUE MUNICIPALE DE BLANGY-BOUTTENCOURT.

En 1968 : Elle devient HARMONIE.

 

Souvenirs par Jean Duhamel

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.