Les Métiers de la Forêt d’Eu  » Les Vanniers « 

 

M F  Thierry  Vannier a Millebosc

 

La particularité de la vannerie de la Forêt d’Eu consiste en l’emploi de “dettes” (lattes fines) de bois de chêne. Pour les travailler, les vanniers étaient obligé d’assouplir le bois dans des mares spécialement conçues à cet usage.

Outre les grands paniers pour ramasser les pommes à cidre ou pour les mesurer (“rasière”, mesure locale), ils fabriquaient des boisseaux et divers types de paniers ménagers, à vocation agricole (paniers pour veaux), ou pour conditionner des pièces industrielles, et enfin des hottes, notamment pour les pêcheurs à pied.

Le centre de fabrication principal de cet artisanat installé à Millebosc, faisait vivre de nombreuses familles, alors que des ouvriers isolés confectionnaient à Guerville, Incheville, Melleville, Monchy sur Eu, St. Pierre en Val,…

C. Cide dans ses “Statistiques et précis du Canton d’EU”, 1832, signale que “chaque semaine des troupes d’habitants sortent et vont à 7 ou 8 lieux à la ronde vendre les produits de leur industrie, qu’ils,tirent de la forêt, et consistant en charbon, mannes à poissons, balais, ouvrages en bois”.

Le dernier vannier de Millebosc resta en exercice jusqu’au début de la décennie 1980. Cependant, l’ère industrielle avec l’apparition de scieries mécaniques permettant la confection rapide de caisses en bois, et l’importation de jute pour les sacs, assurèrent la relève dès les années trente et corrélativement le déclin rapide de cette profession.

A noter que cette production s’est maintenue chronologiquement plus longtemps que d’autres. Comme l’indique Jules Sion « Les paysans de la Normandie Orientale » (Paris, A. Colin, 1905 p,323) : « Disparues encore la plupart de ces industries qui faisaient vivre autour des forêts toute une population d’artisans. On ne rencontre plus que rarement dans les bois,… la hutte et les fourneaux du charbonnier … Même migration dans les massifs qui dominent l’Yères ou la Bresle, bien que les « baletiers », les vanniers soient encore en majorité dans certaines communes comme Millebosc dont ils forment d’ailleurs l’élément le moins stable.

 

La population forestière de Millebosc

Les recensements à partir des années de 1836 nous fournissent des éléments intéressants sur la texture de la population des villages et nous donnent des chiffres exacts sur le nombre des personnes vivant de la  » filière bois « 

 

1- Fabrication des  » clettes « 

 

2- Réalisation du fond

 

3-Fixation de  « croésures » pour réaliser le fond du panier

 

4-Fixation du fond de la manne

 

5-Le montage

 

Les outils du vannier

1- Coutre pour fendre le bois

2- Serpettes

3- Ferrets

4- Couteaux

5- Doloire

 

 

Association découverte environnement val de Bresle

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.