1915 Chute d’un Aéroplane a Saint-Léger-sur-Bresle

biplan Voisin

 

Deux aviateurs appartenant à la marine française et montant un biplan Voisin, partis vendredi 29 janvier 1915 de Paris, à 3 heures de l’après-midi, ont atterri a 4 h l/2 près de Saint-Léger-le-pauvre (08/03/1956 : Saint-Léger-le-Pauvre devient Saint-Léger-sur-Bresle) a 12 kilomètres d’Oisemont, sur la route d’Eu a Aumale (chemin de grande communication n° 49), par suite d’une panne de moteur.
L’appareil heurtant trop violemment le sol, capota, et les deux aviateurs furent projetés à quelques mètres de là. L’appareil fut brisé complètement à l’exception du moteur qui semble indemne. L’observateur put se relever aussitôt, mais le pilote, M. Charles Pierrin, très grièvement atteint avait perdu connaissance. Il fut immédiatement transporté dans une ferme voisine où il reçut les soins d’un médecin de Blangy, appelé en toute hâte.
Le médecin jugea urgent le transport du malheureux aviateur a l’hôpital n° 20, à Eu.
Le médecin-chef, le docteur Leconte, prévenu, se rendit a Hodeng, accompagné du docteur Boulanger, médecin-chef de hôpital des convalescents et du docteur Bonvoisin. du dépôt de convalescents d’Hodeng-au-Bosc. L’ hôpital des Terrasses du Tréport offrit une ambulance automobile très confortable qui de son côté, se rendit, avec deux médecins anglais, auprès du blessé. Et celui-ci fut amené à Eu.
Son état est inquiétant. Il n’a pas, jusqu’ici, repris connaissance. Il a éprouvé une commotion cérébrale, sur La gravité de laquelle il n est pas encore permis de se prononcer.

Le Progrès de la Somme, 3 février 1915

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.